Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 21:46

La première chambre civile de la Cour de Cassation, par son arrêté du 6 février 2008, ouvre de nouveau la question du statut juridique de l’embryon.

 

Accepter que soit inscrit dans un registre d’Etat Civil un fœtus quel que soit son stade de développement, c’est opérer un glissement vers la reconnaissance du statut de « personne » à l’embryon.

 

La détresse de certaines femmes est ainsi instrumentalisée pour jeter la confusion entre embryon, fœtus et enfant en jouant sur la compassion. Comment ne pas voir se préparer ainsi les conditions de reconnaissance du statut juridique de « personne » à l’embryon. Ce glissement introduit en creux une remise en question du droit à l’avortement.

 

L’ANCIC, la CADAC et le MFPF jugent inacceptable cette offensive juridique, constante et sournoise, contre l’avortement, contre le droit fondamental des femmes à vivre librement leur sexualité et à décider du nombre d’enfants qu’elles souhaitent.

 

En France, déjà en 2003, l’amendement Garaud par le « délit d’interruption involontaire de grossesse », avait tenté d’entraver le droit des femmes à l’avortement.

 

En Europe, aux Etats Unis partout dans le monde les lobbies anti-avortement oeuvrent ouvertement, au détriment de la santé des femmes, pour empêcher toute légalisation là où ce droit fondamental n’existe pas ou pour le supprimer là où il existe.

 

L’ANCIC, la CADAC, le Planning n’accepteront pas que soit remis en cause par quelque moyen que soit un droit obtenu après un long combat et au prix d’un lourd tribut payé par les femmes.

 

Les trois affaires vont être rejugées. Nous appelons l’ensemble des démocrates à ne pas se laisser abuser par les manipulations compassionnelles et à rester mobilisés contre les atteintes aux droits des femmes.

 

Paris, le 8 février 2008

 

         A.N.C.I.C.                                   C.A.D.A.C.                                        M.F.P.F.

Association  Nationale des Centres                     Coordination des Associations                            Mouvement Français

d’Interruption de Grossesse                                pour le Droit à l’ Avortement                               Pour Le Planning Familial

et de Contraception                                            et à la Contraception

 

Contacts :

Marie-Laure Brival (ANCIC) : Tél : 06 72 07 67 08/émail : marie-laurebrival@wanadoo.fr

Maya Surduts (CADAC) : Tél. 06 07 48 71 83 / émail : colcadac@club-internet.fr

Maïte Albagly (MFPF) : Tél : 01 48 07 29 10 / émail : mfpf@planning-familial.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Droits et libertés
commenter cet article

commentaires