Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 23:03
APPEL DE RESF
21 juin 2006

Matei COVACI est accordéoniste. Dans son pays d’origine, il avait le tort d’être Rom : il était victime des persécutions qu’endurent les Roms dans trop de pays. Il avait naïvement cru trouver en France un refuge contre le racisme. Erreur : il est persécuté cette fois parce que Roumain, sans papiers.
« Arrêté mardi 13 juin et placé en rétention depuis, ce papa rom que beaucoup de nantais connaissent sans doute pour l'avoir entendu égayer de sa musique aux accents tziganes certaines places et scènes de Nantes, est descendu, menotté, d'un panier à salade qu'il a regagné une heure et demi plus tard, escorté comme doit l'être un dangereux musicien père de deux enfants régulièrement scolarisés dans une école de Nantes. Ce soir, une fois encore, je ne comprends plus rien. » écrit une mère d’élève venue le soutenir lors de son passage au Tribunal administratif.
Ces événements disent ce que vaut la parole du ministre de l’Intérieur : Matei Covaci a deux enfants, Ferdinand et Mattei, scolarisés depuis janvier 2004 à l'école maternelle Gustave Roch de Nantes. La circulaire Sarkozy du 31 octobre interdit son expulsion jusqu’à la fin de l’année scolaire. La préfecture s’en moque ! On expulse le musicien le jour de la fête de la musique !
La multiplication des mobilisations tous azimuts ces dernières semaines a obligé le ministre de l’Intérieur à publier le 13 juin une circulaire permettant, à certaines conditions, la régularisation des parents d’enfants scolarisés. Matei Covaci entre dans ces conditions : il pourrait être régularisé dans les deux mois qui viennent. La préfecture de Loire Atlantique s’en moque : « Dehors, les musiciens ! »
Il est évidemment hors de question de laisser faire ! Le RESF appuie les nombreuses démarches et manifestations engagées par le collectif nantais. Il demande à tous ceux que ces faits révoltent de se joindre aux protestations déjà engagées en faisant connaître leur façon de penser au préfet de Loire-Atlantique et au ministre de l’Intérieur.

Préfecture Loire-Atlantique :
Etrangers@loire-atlantique.pref.gouv.fr et/ou Communication@loire-atlantique.pref.gouv.fr
Fax : 02 40 41 20 25 Téléphone : 02 40 41 20 20

Ministère de l’Intérieur :
Téléphone : 01 40 07 60 60
Fax : 01 40 07 21 09

Contact sur ce dossier : Frédéric Cherki (Nantes) 06 72 47 04 33 Richard Moyon (Paris) 06 12 17 63 81

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Alternatifs du Paillon
commenter cet article

commentaires