Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

5 juillet 2006 3 05 /07 /juillet /2006 11:19
Baisse du CHOMAGE
INTOX gouvernementale


48.900 demandeurs d'emploi en moins : le satisfécit du gouvernement sur ce recul "historique" du chômage et d'un soit-disant retour à un "cercle vertueux" devient insupportable !

Car voici ce qu'on ne vous dit pas:


• Le dispositif CRP (convention de reclassement personnalisée) compte à ce jour 45.639 stagiaires de la formation professionnelle selon la CGT, 54.000 selon Eric Besson et Alain Vidalies, secrétaires nationaux du Parti socialiste - respectivement à l'économie et aux
entreprises -, non comptabilisés comme demandeurs d'emploi.

• Pire : Eric Besson et Alain Vidalies notent également que "les chiffres communiqués par le gouvernement sont contradictoires, dès lors qu'il apparaît que les sorties pour reprise d'emploi sont en recul de 7,4% par rapport au mois précédent" !!!

Ils notent que "l'emploi marchand, lui, continue de tourner au ralenti,avec moins de 6.000 créations nettes par mois". Effectivement, l'INSEE confirme que seulement 15.400 emplois ont été créés de janvier à mars dans le secteur concurrentiel.

AC! dénonce 36.190 radiations. Elles ont augmenté de 8,7% sur les trois derniers mois par rapport à la même période de l'année précédente.

• La CGT dénonce plus de 411.000 licenciés par les entreprises qui sont dispensés de recherche d'emploi à 57 ans, donc non comptabilisés.

• La CGT rappelle également que depuis la dernière convention Unedic,
"du fait de la réduction des durées d'indemnisation du régime
d'assurance chômage, chaque mois, 70.000 chômeurs sont exclus de l'indemnisation".

• AC! et la CFTC dénoncent la précarisation de l'emploi et le développement des emplois aidés, "qui sont des mi-temps au demi-Smic".

"Les emplois créés aujourd'hui sont majoritairement des emplois de
services à la personne promus par le ministère de l'emploi", dont le "succès, comparé à celui des emplois issus de CNE, prouve que la
solution du chômage ne réside pas dans un accroissement de la
flexibilité", estime la CFTC. "Reste que les nouveaux emplois de
service à la personne sont souvent des emplois à temps partiel
contraint", "acceptés faute de mieux" par des femmes, contre une
rémunération qui "ne leur permet pas de subvenir à tous leurs besoins". Celles-ci ont souvent "la responsabilité d'une famille monoparentale etalimentent le nombre, sans cesse croissant, de travailleurs pauvres".

. L'ACOSS constate de son côté une tendance à "une très forte rotation" des salariés : en 2005, la moitié des embauches concernait des CDD dont un tiers avaient une durée de moins d'une semaine.
Selon elle, le marché évoluerait ainsi vers un type de relation qui
fait porter le risque sur le salarié, alors que le CDI fait porter le risque sur l'employeur.

• Pour l'économiste Philippe Waechter (Natexis), "une grande partie du taux de chômage est piloté" et son niveau actuel, à 9,1% de la
population active en mai, "est un chiffre qui ne traduit pas la réalité économique". Il rappelle qu'un taux de chômage à 9% nous ramènerait à son niveau… de juin 2002.

http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=1948

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Alternatifs du Paillon
commenter cet article

commentaires