Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 21:45
Dakar 2007 :
3 500 tonnes de CO2
hors Kyoto ?

Un communiqué association velorution
Fidèle à son absurde rituel, cette année encore le « Dakar » lance ses hordes de tout-terrains à l’assaut des derniers espaces vierges d’Afrique.

Pendant toute sa durée, Vélorution dénonce cette mascarade d’aventure qui ne fait que polluer l’air et les esprits, et exalter la société de sur-consommation. Vélorution propose une vraie aventure et un vrai défi : abandonner sa voiture ou sa moto, sortir de la société de l’automobile en faisant du vélo, en prenant le temps de se déplacer à pied, en refaisant de la ville un lieu de rencontres et d’échanges conviviales.

Exalter les comportements dangereux : La vitesse automobile et la conduite « sportive » sont des facteurs majeurs de dangerosité automobile. Magnifiant la performance de conduite et la puissance mécanique, les « sports » automobiles contribuent à l’insécurité routière et à la demande de véhicules inutilement rapides, dangereux et polluants. Chez lui, le téléspectateur est noyé sous un flux d’images de vitesse, moteur en sur-régime et autres « dérapages contrôlés ». Comment imaginer, ensuite, que le conducteur-téléspectateur entendre les appels à la " modération automobile " ?

Pollué - payeur : Transformant les paysages africains en simples décors de publicité, le Dakar participe doublement à leur destruction. Transformant l’Afrique en simples paysages publicitaires, le Dakar participe doublement, dans un obscène logique "pollué-payeur", à la destruction de ce continent. Par le massacre sur son passage d’éco-systèmes très fragiles, et par l’invitation produire des gaz à effet de serre, dont les pays africains sont les premières victimes. Les organisateurs décrètent volontiers le rôle positif de cette tartufferie en versant une maigre obole aux régions traversées. Alors que beaucoup d’africains se battent quotidiennement pour simplement assurer leur survie et celle de leurs proches, le spectacle des participants du Dakar jouant à se faire peur dans les dunes est simplement abject et inacceptable.

3 500 tonnes de CO2 hors Kyoto ? Le site de l’ASO l’annonce fièrement, le Dakar, c’est encore 600 000 litres de Jet A1 pour les avions, 250 000 litres d’Avgas, 500 000 litres de gazoil et 140 000 litres pour les hélicos. Soit pas moins de 3 500 tonnes de CO2 en pure perte. Pour compenser ces 3500 tonnes, il faudrait planter 10 000 hectares d’arbres, soit la surface de Paris ! Pendant que tous les regards sont tournés vers ces "aventuriers du pétrole" et leur stérile compétition, les représentants du gouvernement négocient à Bruxelles une rallonge des quotas attribués à la France dans le cadre de "Kyoto 2008-2010". A 8,6 euros/tonne, doit-on considérer que Nely Ollin offre à Etienne Lavigne 30 000 euros de " bon CO2" pour Noël ? C’est-ce que l’on appelle aujourd’hui la " fiscalité incitative " ?

Vélorution demande aux sponsors publics de refuser d’associer leur nom à cette plaisanterie de mauvais goût. Vélorution réclame l’abandon du Dakar et de tous les « sports » automobiles.

Nicolas Carnoz,
President d'honneur de Velorution
www.velorution.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Alternatifs du Paillon
commenter cet article

commentaires