Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 15:55

VOTE UTILE ?


Vote utile, vote utile, j’entends beaucoup cela ces jours-ci : « j’aimerais bien voter pour Bové, mais cette fois je vote utile ». Ce qui veut donc dire que le vote pour Bové et les alternatifs unitaires serait inutile. Inutile de lutter contre le libéralisme, le FMI, la banque mondiale ? Inutile de vouloir la justice sociale, de régulariser les sans-papiers ? Inutile de changer les rapports Nord /Sud, de rendre le contrôle de la politique aux gens ? Inutile l’écologie, la défense des paysans ? Inutiles toutes les propositions des Alternatifs Unitaires ?

Non ce n’est pas cela évidemment que l’on qualifie d’inutile ; C’est la supposée faiblesse du mouvement, l’aspect soi-disant dérisoire. Pourtant, il y a des exemples d’actes inutiles ou dérisoires qui ont un peu « changé le monde » : La marche du sel de Gandhi : vous croyez qu’ils étaient combien à l’arrivée ? Des millions ? Non ! Ils étaient 2500. 2500 sur 280 millions. Heureusement qu’il l’a fait quand même et qu’il n’a pas attendu d’être sûr d’avoir 140 millions de partisans pour commencer à lutter et à résister. Le boycott des autobus lancé par Martin Luther King et les actions qui ont suivi. En apparence dérisoires et inutiles, déséquilibrées et disproportionnées. Et pourtant… Les milliers de petits actes inutiles et dérisoires qui s’opposent partout à la violence, à la haine, à l’exploitation. Evidemment je ne compare Bové ni à Gandhi ni à Martin Luther King, je montre simplement la nécessité absolue des actes « inutiles ».

D’un autre côté, voter Ségolène serait utile. Pour qui ? Pour elle, ça c’est sur. Aucun doute. Pour qui d’autre ? Voyons un peu sa profession de foi. Elle propose l’ordre juste et les nouvelles règles (sur fond rouge). Beau programme de gauche pour commencer. Ensuite ? Rien sur le partage des richesses. Pas de remise en cause du libéralisme ni du pouvoir des marchés financiers et des actionnaires. Rien de précis sur la défense du service public Rien sur les rapports Nord / Sud ni sur la politique étrangère (pas porteur). Rien sur les sans-papiers et les régularisations (terrain dangereux). Rien sur l’agriculture (il y a des problèmes avec l’agriculture ?). Rien sur les inégalités (il y a des inégalités ?). Rien sur les droits des homosexuels (terrain dangereux). Presque rien sur l’écologie (il y a des problèmes écologiques ?). Rien de précis sur l’Europe (elle a farouchement défendu le oui à la constitution ultra-libérale). Elle ne reprend même pas une de ses propositions phare du début de campagne : le SMIC à 1500 € (plus aussi populaire qu’au début).

Par contre elle n’oublie pas de préciser qu’elle veut réhabiliter la valeur travail. Elle doit certainement penser aux actionnaires et aux rentiers. Elle n’oublie pas non plus de préciser : « pas d’assistanat ». Là c’est sûr elle ne dit pas ça en pensant à ces profiteurs de chômeurs, de Rmistes et autres fainéants qui profitent du système sans vouloir travailler. ça c’est un discours de droite. Elle, elle parle certainement des grandes entreprises exonérées en partie de charges sociales et auxquelles l’état fait des cadeaux fiscaux.

C’est écœurant d’évitement, d’inconsistance et de racolage. C’est visiblement établi à partir de sondages, de tests d’opinions et de stratégies électorales. Pas à partir de convictions. Pourquoi ? Parce que l’unique but de Ségolène Royal c’est d’être élue. Pourquoi faire ? Pour être élue. C’est tout. Pas pour apporter plus de justice sociale ou d’écologie ou d’égalité. Le mouvement des alternatifs unitaires et José Bové veulent changer le monde et rendre le pouvoir aux gens. Rien de plus.

Vote utile ? Ils ont trouvé un joli adjectif, positif, gratifiant. Mais ce vote là, ce qui le qualifie le plus exactement c’est la peur. La peur c’est la soumission. C’est la peur du chômage qui fait accepter la précarité, la flexibilité et l’exploitation. C’est la peur de la violence qui fait accepter les dérives sécuritaires. On voudrait que la peur de la droite nous fasse accepter un renoncement à nos idées. Elle va bien rigoler Ségolène en pensant à tous ces braves gens de gauche qui vont voter pour elle à contre-cœur par peur. Elle est tellement sûr de ces votes là que dans sa profession de foi elle ne prend même pas la peine de « ratisser » à gauche.

Alors non ! Je n’irais pas voter tristement Ségolène Royal en faisant semblant de croire qu’elle est un peu de gauche, qu’elle tiendra ses promesses et que en plus je vais sauver la France. Non, je ne resterais pas à la maison cette fois en pensant que de toute façon c’est inutile.

Contre la résignation et le mépris, j’irais voter pour l’espoir et la dignité parce que je me sens encore vivant et debout. Et malgré la peur qui empêchera certains de se joindre à nous, nous serons vraiment des millions à aller voter pour Bové. Et vous savez quoi ? Nous irons voter HEUREUX !

Essayez vous verrez ça change tout.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Alternatifs du Paillon
commenter cet article

commentaires