Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 13:30

Le Collectif pour un Audit Citoyen de la dette publique CAC Paillon vous invite à la projection du film

CATASTROÏKA

Qui sera suivi d’un débat, le 2 Octobre à 19h00 à la salle des fêtes de Cantaron. 

 

Aris Chatzistefanou et Katerina Kitidi, les créateurs de Debtocracy, un documentaire sur l'histoire de la dette grecque vu par des millions d'internautes à travers le monde et que nous avons projeté en Juin à la maison pour tous à Contes, ont sortis une nouvelle production: Catastroika, un film co-produit par le public. Le documentaire revient sur les effets des privatisations dans plusieurs pays développés et sur ce qui attend la Grèce. Le pays est, en effet, sommé par la Troika (BCE/UE/FMI) de lancer un programme de privatisations afin d'alléger le poids énorme de sa dette. Les parts détenues par l'Etat dans les compagnies des eaux (Eydap-Eyath), pétrolière (Helpe), des Jeux (Opap), du groupe gazier (Depa) ont déjà commencé à être cédées à des groupes privés. 

Le processus de privatisation est décortiqué par les journalistes. Selon eux, tout commence par une attaque du gouvernement et des médias contre les fonctionnaires, accusés de tous les déboires financiers du pays. Ensuite, les organismes publics sont volontairement laissés à l'abandon par l'Etat. Qui, enfin, vend ces entreprises publiques à un prix sous-évalué. 

En Russie post-soviétique, en Allemagne de l'Est lors de la réunification, en Grande-Bretagne sous Margaret Thatcher, cette "méthode" a conduit à l'explosion du chômage et à une baisse de la qualité des services proposés. 

D'après les auteurs du film, le manque de volonté politique contribue à la destruction des services publics. Car, les privatisations répondent moins à des exigences économiques qu'à des positionnements idéologiques. Ainsi, rappellent-ils, la gestion de l'eau, à Paris, avait été confiée sous Jacques Chirac  à un duopole, Suez et Veolia. Au changement de majorité à la mairie en 2001, la gestion est redevenue publique et les prix ont baissé. 

Le message final adressé au peuple grec par les intervenants: "Résistez"! LOGO_CAC_Paillon.png

Adresse de contact : contactcacpaillons@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts
commenter cet article

commentaires