Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 16:47
DECLARATION COMMUNE
 Les Alternatifs,
la FASE (Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique),
le Front de Gauche (Gauche Unitaire, Parti Communiste Français, Parti de Gauche),
le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste). 

 

 

POUR UNE ALTERNATIVE À GAUCHE

ÉCOLOGIE, CITOYENNETÉ, SOLIDARITÉS.

   Nos organisations se sont engagées ces derniers mois aux côtés de millions de salarié-e-s, de chômeurs, chômeuses , de retraité-e-s, d'étudiant-e-s et de lycéen-ne-s dans un grand mouvement social qui ne se limitait pas à la défense des retraites, même si le rejet de la loi Sarkozy-Woerth de casse du système par répartition était au cœur de la mobilisation.

    Celles et ceux qui sont descendus à plusieurs reprises dans la rue ont fait le lien entre les retraites, l'emploi, les salaires, la lutte contre la précarité, les inégalités et les reculs démocratiques.

    Ce n'est pas la première fois que nous nous retrouvons au coude à coude dans les luttes. De la campagne du NON de gauche à la constitution européenne au référendum pour le Poste, nous avons déjà œuvré ensemble. Nous sommes aussi engagé-e-s ensemble dans de nombreuses luttes sociales et citoyennes.

 

    Nous avons des différences et des divergences, mais ce qui nous rassemble est une volonté commune de combattre les diverses facettes de l'ordre libéral qui, en France comme dans toute l'Europe, remet en cause les droits sociaux et les services publics.

    Cette volonté est d'autant plus forte, d'autant plus nécessaire dans notre département dirigé par le duo Ciotti-Estrosi qui en font un véritable laboratoire des politiques de régressions sociales et démocratiques du gouvernement Sarkozy.

    Les élections cantonales des 20 et 27 mars prochains sont certes des élections locales, mais elles auront aussi une dimension nationale certaine qui justifie d'unir nos forces pour combattre la droite et son extrême.

 

Ensemble pour un département solidaire, écologique et citoyen.

    Dans ce contexte, les Alternatifs et la FASE (fédération pour une alternative sociale et écologique), le Front de Gauche (Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Gauche Unitaire), le NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), ont décidé de mener campagne ensemble pour ces élections cantonales de 2011 dans une majorité de cantons.

    Pour nous, il s'agit d'un moment important pour faire entendre de manière forte une voix à gauche de transformation sociale capable de proposer des réponses à la crise dans laquelle le capitalisme enfonce notre pays.

 

    Nous allons ensemble à cette élection sur des bases claires, avec une démarche partagée et les axes d'un projet départemental commun. Ce sont, pour nous, des préalables indispensables à un mode de désignation transparent de nos candidat-e-s et de leurs suppléant-e-s dans un maximum de cantons du département, de manière équitable, claire et respectueuse de chacune des composantes de notre rassemblement.

 

    Nous décidons de présenter dans 16 cantons renouvelables, des candidat-e-s commun-e-s,issu-e-s de nos organisations ou du mouvement social qui aspirent à rendre majoritaire unealternative à la logique du système actuel(1).

    Nous nous fixons deux objectifs : battre la droite et construire une alternative solidement ancrée à gauche. Dans le cas où nos candidat-e-s ne seraient pas en tête des candidat-e-s de gauche à l'issue du 1er tour, et que des candidat-e-s de gauche soient en position de se maintenir, nous appellerons à faire barrage sans ambiguïté à la droite et à l'extrême-droite.

 

    Il s'agit de mener une politique de rupture cohérente, applicable dans le champ des compétences des départements changeant réellement la vie des gens en donnant la priorité aux besoins sociaux, écologiques et démocratiques contre les logiques capitalistes, libérales et productivistes.

 

    Nous porterons ensemble ces quatre idées fortes :

        -Démocratie et libertés:

    Nous agirons pour la réappropriation citoyenne des institutions en créant une démocratie active, un conseil général citoyen par canton en mettant à la disposition des citoyens et citoyennes les informations et les espaces de débats nécessaires avec entre autre l'élaboration citoyenne du budget.

    Nous continuerons à nous opposer à la réforme territoriale votée par Sarkozy et sa majorité qui supprime les élections à la proportionnelle des conseillers régionaux, qui prépare une immense réduction des fonctionnaires territoriaux et qui bafoue les institutions de proximité en vidant de leur substance les départements pour donner tous les pouvoirs aux métropoles.

        -Aménagement du territoire:

    Nous voulons un aménagement du territoire respectueux de la population et de l’environnement qui conjugue à la fois préoccupations sociales et écologistes.

    Nous défendrons un urbanisme alternatif respectueux de l'environnement, un schéma des transports cohérent accessibles à tous et toutes, permettant de limiter l'émission des gaz polluants.

    Nous défendrons la réimplantation d'activités économiques de proximité à vocation sociale et écologique, nous imposerons une politique de quota de terres agricoles à chaque commune, une réhabilitation de l'agriculture de proximité à circuit court respectueuse des normes biologiques.

    Nous nous opposerons au tout-incinération pour développer une politique alternative de traitement des déchets basée sur le tri, le recyclage et la méthanisation ainsi que l’incitation à moins de production de déchets par les entreprises.

    Nous nous opposerons également frontalement à la conception qui prévaut pour l'urbanisation de la plaine du Var et au projet de l'OIN qui consiste à bétonner et polluer encore plus cette vallée au lieu de préserver ses ressources écologiques et agricoles pour le plus grand profit de Vinci et autres groupes financiers.

        -Une autre répartition des richesses:

    Nous vivons dans un département où se côtoient les plus grandes inégalités sociales tout particulièrement aggravées par le coût du logement.Nous refusons la déresponsabilisation sociale des entreprises avec la suppression de la Taxe Professionnelle.

    Dans notre pays, la fiscalité ne joue plus son rôle de solidarité et de partage des richesses. La fiscalité professionnelle doit permettre de favoriser l’emploi et l’écologie et de pénaliser les flux financiers spéculatifs. Les « impôts locaux » doivent prendre en compte les situations sociales des citoyens.

    La priorité sera donnée au rattrapage du retard en matière de construction de logements sociaux.

    Le conseil général doit arrêter de pallier les carences de l'État en finançant des investissements qui devraient l’être par l'État (commissariat, gendarmerie...). Il doit au contraire exiger de l'État le versement des dotations nécessaires pour faire face à ses obligations dans le domaine social.

        - Priorité au service public:    

    Les services publics sont un élément essentiel du lien social sur tout le territoire. La défense et le développement des services publics sur tout notre département passent par une association permanente des citoyennes et des citoyens dans l’expression de leurs besoins et leur regard sur la gestion.

    Nous souhaitons que le conseil Général favorise la mise en régie publique de l’eau dans les communes.

    Nous instaurerons la gratuité des transports collectifs et la mise en place d’une régie départementale des transports.

    Nous souhaitons la suppression des subventions aux établissements éducatifs privés, le respect de l’égalité Homme/Femme des emplois au Conseil Général,

    Nous voulons développer la politique sociale du département :

- un véritable service public pour les personnes âgées et les personnes dépendantes, au plus près de leurs attentes et dans le respect de leur dignité,

- un renforcement du service de PMI et de prévention pour la jeunesse,

- un accompagnement souple et humain en particulier pour les personnes les plus défavorisées.

    Par les aides aux associations, nous développerons le tissu associatif du département qui aura pour but de recréer du lien social sur tout le territoire, permettre l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs à tous.

    Nous voulons une politique de subvention des investissements aux communes juste et fondée sur les besoins des populations et non sur le copinage politique et sur le clientélisme.

    Nous sommes profondément attachés au service public d’éducation, laïque, obligatoire et gratuit. C’est pourquoi nous réorienterons les dépenses du Conseil Général vers les établissements publics, vers la création d’emplois pérennes pour permettre un renforcement de la présence humaine dans les collèges plutôt que multiplier les dépenses de caméra de vidéosurveillance.

-----------------------------------

1 - Dans quatre cantons du département, l'une des composantes de notre rassemblement, le PCF, a décidé d'un accord ponctuel de non-concurrence de candidature avec le Parti Socialiste pour préserver le travail d'élus de gauche. Les autres composantes de notre rassemblement ne sont pas liées à cet accord, et gardent la possibilité de présenter une candidature dans les deux cantons où le PS bénéficie d'un accord avec le PCF.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts
commenter cet article

commentaires