Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 21:40
CANTONALES : RIEN SANS VOUS !
 
    En mars prochain (20 et 27), auront lieu les élections cantonales avec le renouvellement du conseil général dans 26 des 52 cantons de notre département.
 
    La contre-réforme territoriale imposée au forceps par le pouvoir entrera en vigueur à l'issue du mandat actuel : ce sont donc les dernières élections cantonales avant le scrutin territorial prévu en 2014 et qui désignera des élu-e-s à la fois départementaux/tales et régionaux/nales.
    Le but est clair : faire reculer la démocratie, aggraver la concentration des pouvoirs d'un nombre moins grand d'élus et faire reculer la parité hommes-femmes.
 
    Cette contre-réforme s'ajoute à l'avalanche de contre-réformes dans tous les domaines, imposée de manière brutale et autoritaire par une droite plus arrogante et cynique que jamais, fidèle, elle, à son mandat : aggraver davantage encore les inégalités et défendre bec et ongles les privilèges et la fortune des nantis de ce pays.
 
    Dans ce département, cette politique est défendue avec un zèle remarquable par le clan Estrosi-Ciotti qui a fait main-basse -davantage encore que ne l'avait fait le clan Médecin autrefois- sur notre département, et qui prolonge une tradition bien ancienne : faire des Alpes-Maritimes le laboratoire d'un capitalisme sans frein, en utilisant de manière éhontée l'écran de fumée sécuritaire, xénophobe et raciste inspiré de l'extrême-droite, et le clientélisme à tout crin.
 
Dans un tel contexte, la résistance est indispensable, la contre-offensive aussi !
 
    Elles le sont d'autant plus que face à cette droite, on a le sentiment qu'il n'y a pas d'opposition, ce qui alimente la résignation, la passivité, voire le désespoir.
    Comme au niveau national, la « gauche molle » ne s'oppose pas à la droite et à ses projets : les exemples abondent, hélas, dans ce sens !
 
Dans un tel contexte, il était indispensable que les forces de gauche et écologistes qui n'acceptent pas l'ordre établi et n'ont pas renoncé à transformer la société, cessent d'être divisées et se rassemblent enfin !
 
    Vous le savez : nous n'en avons pas été capables lors des précédents scrutins, des élections présidentielles de 2008 aux élections régionales de 2010.
 
    Cette fois-ci, nous avons réussi : à la suite d'une réunion unitaire de toutes les organisations de la gauche de transformation sociale et écologique (Alternatifs, FASE, NPA, Gauche Unitaire, PCF et PG, avec élargissement à Nice à l'association NICEA) tenue à Nice le … à l'initiative des Alternatifs et du NPA, plusieurs réunions de travail ont débouché de manière positive. Un accord départemental à l'échelle de 16 cantons sur 26 a été rendu public lors d'une conférence de presse tenue à Nice le mercredi 12 janvier.
 
    L'intitulé de cet accord et de ce rassemblement est : « Pour une alternative à gauche : Ecologie, Citoyenneté, Solidarités » et le texte de cet accord est en document joint.
 
    Dans deux cantons niçois supplémentaires, dans lesquels le PCF a passé un accord particulier avec le PS (réciprocité entre élus locaux sortants), nous présentons ensemble (NICEA, Alternatifs, FASE, NPA) une candidature sous l'intitulé « L'alternative à gauche : Ecologie, Citoyenneté, Solidarités ».
   
    Vous retrouverez dans cette campagne et dans le texte de l'accord « Pour une alternative à gauche », les principaux thèmes qui vous tiennent à coeur et les éléments d'une politique alternative à l'échelle de notre département.
    Pour nous, cet accord et ce rassemblement des forces de la Gauche alternative et radicale et du Front de Gauche ne sont pas sans lendemain : nous espérons qu'ils annoncent quelque chose de durable et qu'ils ouvrent une perspective politique à l'échelle des Alpes-Maritimes.
    Et nous pensons que cette démarche unitaire doit s'élargir aux citoyennes et aux citoyens intéressé-e-s par une alternative à gauche : c'est dans cette optique que d'ores et déjà nous avons mis en place un Forum citoyen à Nice, avec la participation de NICEA, des Alternatifs, de la FASE et du NPA.
 
    Enfin, même si nos résultats seront probablement modestes, vous savez que si nous avons des élu-e-s, ce seront les vôtres et aucun d'entre-eux ou d'entre-elles ne fera une carrière, ne fera prévaloir l'objectif de sa réélection comme perspective, ou ne cumulera des mandats !
    Vous le savez aussi : de la mobilisation en défense des retraites au soutien à la révolution tunisienne en cours, en passant par les nombreuses mobilisations citoyennes aux côtés des demandeurs/euses du droit d'asile, du réseau RESF, du peuple palestinien ou les luttes écologiques pour une alternative à l'incinération et à l'OIN, chacun-e de nos candidat-e-s est impliqué-e dans la vie de la cité.
 
    Rien n'est possible sans vous : voilà pourquoi nous faisons appel à chacun, chacune pour participer à la souscription, en sachant que nous pouvons compter sur votre fidélité.

Amicalement,
pour l'équipe d'animation de la campagne :
Radija Arabatziane, Daniel Dalbera, Bruno Della Sudda, Antonio Molfese

Important : Les versements doivent être faits en priorité à l'ordre de l'AFA qui couvre les dépenses matérielles de la campagne à l'échelle des six cantons où les candidatures seront présentées en commun par l'association NICEA, les Alternatifs, la FASE et le NPA présent-e-s directement (voir article rendant compte de la conférence de presse commune des 6 dans Nice-Matin du 12 février).

Les versements peuvent être faits aussi à l'ordre du ou de la mandataire financier-e de chaque candidature par canton : Daniel Dalbera pour la candidature de Claude Daumas et Loïc Fortuit (Nice 7) ; Véronique Poullet pour la candidature de Florence Ciaravola et Jonathan Arcamone (Nice 10) ; Alice Ribière pour la candidature de Yvon Guesnier et Geneviève Legay (Nice 12) ; Rossano Molfese pour la candidature commune de Sandrine Bouesnard et Mathieu Glasson (Nice 14) ; Etienne Charpentier pour la candidature d'Antonin Tommasso et Anne-Marie Dubois (Saint Laurent/Cagnes) et Guillaume Da Fonseca pour la candidature de Bernadette Bouchard et Guy Giani (Saint Vallier)
Courriers et chèques (pour tout versement) à expédier à : AFA - 31 rue Théodore de Banville, 06100 NICE


CANTONALES : RIEN SANS VOUS !

En mars prochain (20 et 27), auront lieu les élections cantonales avec le renouvellement du conseil général dans 26 des 52 cantons de notre département.

La contre-réforme territoriale imposée au forceps par le pouvoir entrera en vigueur à l'issue du mandat actuel : ce sont donc les dernières élections cantonales avant le scrutin territorial prévu en 2014 et qui désignera des élu-e-s à la fois départementaux/tales et régionaux/nales.

Le but est clair : faire reculer la démocratie, aggraver la concentration des pouvoirs d'un nombre moins grand d'élus et faire reculer la parité hommes-femmes.

Cette contre-réforme s'ajoute à l'avalanche de contre-réformes dans tous les domaines, imposée de manière brutale et autoritaire par une droite plus arrogante et cynique que jamais, fidèle, elle, à son mandat : aggraver davantage encore les inégalités et défendre bec et ongles les privilèges et la fortune des nantis de ce pays.

Dans ce département, cette politique est défendue avec un zèle remarquable par le clan Estrosi-Ciotti qui a fait main-basse -davantage encore que ne l'avait fait le clan Médecin autrefois- sur notre département, et qui prolonge une tradition bien ancienne : faire des Alpes-Maritimes le laboratoire d'un capitalisme sans frein, en utilisant de manière éhontée l'écran de fumée sécuritaire, xénophobe et raciste inspiré de l'extrême-droite, et le clientélisme à tout crin.

Dans un tel contexte, la résistance est indispensable, la contre-offensive aussi !

Elles le sont d'autant plus que face à cette droite, on a le sentiment qu'il n'y a pas d'opposition, ce qui alimente la résignation, la passivité, voire le désespoir.

Comme au niveau national, la « gauche molle » ne s'oppose pas à la droite et à ses projets : les exemples abondent, hélas, dans ce sens !

Dans un tel contexte, il était indispensable que les forces de gauche et écologistes qui n'acceptent pas l'ordre établi et n'ont pas renoncé à transformer la société, cessent d'être divisées et se rassemblent enfin !

Vous le savez : nous n'en avons pas été capables lors des précédents scrutins, des élections présidentielles de 2008 aux élections régionales de 2010

Cette fois-ci, nous avons réussi : à la suite d'une réunion unitaire de toutes les organisations de la gauche de transformation sociale et écologique (Alternatifs, FASE, NPA, Gauche Unitaire, PCF et PG, avec élargissement à Nice à l'association NICEA) tenue à Nice le … à l'initiative des Alternatifs et du NPA, plusieurs réunions de travail ont débouché de manière positive. Un accord départemental à l'échelle de 16 cantons sur 26 a été rendu public lors d'une conférence de presse tenue à Nice le mercredi 12 janvier

L'intitulé de cet accord et de ce rassemblement est : « Pour une alternative à gauche : Ecologie, Citoyenneté, Solidarités » et le texte de cet accord est en document joint.

Dans deux cantons niçois supplémentaires dans lesquels le PCF a passé un accord particulier avec le PS (réciprocité entre élus locaux sortants), nous présentons ensemble (NICEA, Alternatifs, FASE, NPA) une candidature sous l'intitulé « L'alternative à gauche : Ecologie, Citoyenneté, Solidarités  »,

Vous retrouverez en général dans cette campagne et le texte de l'accord « Pour une alternative à gauche », nous en sommes persuadés, les principaux thèmes qui vous tiennent à coeur et les éléments d'une politique alternative à l'échelle de notre département.

Pour nous, cet accord et ce rassemblement des forces de la Gauche alternative et radicale et du Front de Gauche ne sont pas sans lendemain : nous espérons qu'ils annoncent quelque chose de durable et qu'ils ouvrent une perspective politique à l'échelle des Alpes-Maritimes.

Et nous pensons que cette démarche unitaire doit s'élargir aux citoyennes et aux citoyens intéressé-e-s par une alternative à gauche : c'est dans cette optique que d'ores et déjà nous avons mis en place un Forum citoyen à Nice, avec la participation de NICEA, des Alternatifs, de la FASE et du NPA.

 

Enfin, même si nos résultats seront probablement modestes, vous savez que si nous avons des élu-e-s, ce seront les vôtres et aucun d'entre-eux ou d'entre-elles ne fera une carrière, ne fera prévaloir l'objectif de sa réélection comme perspective, ou ne cumulera des mandats !

 

Vous le savez aussi : de la mobilisation en défense des retraites au soutien à la révolution tunisienne en cours, en passant par les nombreuses mobilisations citoyennes aux côtés des demandeurs/euses du droit d'asile, du réseau RESF, du peuple palestinien ou les luttes écologiques pour une alternative à l'incinération et à l'OIN, chacun-e de nos candidat-e-s est impliqué-e dans la vie de la cité.

 

Rien n'est possible sans vous : voilà pourquoi nous faisons appel à chacun, chacune pour participer à la souscription, en sachant que nous pouvons compter sur votre fidélité.


Amicalement,
pour l'équipe d'animation de la campagne :
Radija Arabatziane, Daniel Dalbera, Bruno Della Sudda, Antonio Molfese

 

Important : Les versements doivent être faits en priorité à l'ordre de l'AFA qui couvre les dépenses matérielles de la campagne à l'échelle des six cantons où les candidatures seront présentées en commun par l'association NICEA, les Alternatifs, la FASE et le NPA présent-e-s directement (voir article rendant compte de la conférence de presse commune des 6 dans Nice-Matin du 12 février)

Les versements peuvent être faits aussi à l'ordre du ou de la mandataire financier-e de chaque candidature par canton : Daniel Dalbera pour la candidature de Claude Daumas et Loïc Fortuit (Nice 7) ; Véronique Poullet pour la candidature de Florence Ciaravola et Jonathan Arcamone (Nice 10) ; Alice Ribière pour la candidature de Yvon Guesnier et Geneviève Legay (Nice 12) ; Rossano Molfese pour la candidature commune de Sandrine Bouesnard et Mathieu Glasson (Nice 14) ; Etienne Charpentier pour la candidature d'Antonin Tommasso et Anne-Marie Dubois (Saint Laurent/Cagnes) et Guillaume Da Fonseca pour la candidature de Bernadette Bouchard et Guy Giani (Saint Vallier)
Courriers et chèques (pour tout versement) à expédier à : AFA - 31 rue Théodore de Banville, 06100 NICE

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts
commenter cet article

commentaires