Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:05
Emmanuel Lévy - Marianne | Mardi 12 Octobre 2010

 

Selon une étude de la banque Crédit Suisse, la France est le pays dont la densité de riches est la plus importante au monde : un Français sur 30 dispose d'un million de dollars. Les Etats-Unis et l'Allemagne sont derrière.



(Flickr - Mykl Roventine - cc)
(Flickr - Mykl Roventine - cc)
Pas attractive la France ? Trop pressurés par les impôts les pauvres millionnaires prêts à faire leur baluchon? A en croire le Medef relayé par nombre de parlementaires de droite qui ont multiplié les niches fiscales au bénéfice de ces bienheureux, il y avait urgence à calmer cette hémorragie qui vidait les forces vives du pays.

Pourtant au jeu du millionnaire, le grand gagnant est…la France. Étonnamment, on entendra pas le Medef se réjouir d’une telle situation qui fait de notre pays un des territoires les plus accueillants de la planète pour les très riches. Selon une étude de Crédit Suisse publiée par La Tribune du11 octobre, plus de 2,2 millions de millionnaires en dollars résident dans l’hexagone. La banque helvétique s’est livrée à un classement brut qui donne le résultat suivant : la France accueille 9 % des 24,2 millions de millionnaires, soit 2,2 millions de personnes, et se classe au troisième rang après les Etats-Unis (41 %) et le Japon (10%). Loin devant l’Allemagne (5%) à égalité avec la Grande Bretagne, deux pays qui se font distancer par l’Italie (6%). Quant à la Chine elle ne compte que 3 % des millionnaires.

Mais cette troisième place sur le podium, déjà fort honorable, ne prend pas en compte la taille des pays. Si l’on se restreint aux seuls membres de l’OCDE (donc hors les pays  du Golf, et les confettis off-shore), le classement est encore plus avantageux. Avec 1 millionnaire pour 30 habitants, la densité française du riche est la plus élevée au monde. Il faut réunir en moyenne 31,5 américains pour trouver parmi eux un millionnaire. Il faut deux fois plus d’allemands (68 habitants pour un millionnaire) pour qu'un contribuable lourd d'un patrimoine qui se chiffre avec au moins six zéros, se trouve parmi eux…

Le document fait également état d’un triplement de la richesse dans l’hexagone être 2000 et 2007, et un recul de 15% depuis. Aujourd’hui, sur les 195 000 milliards de dollars de richesses détenue par les 4,4 milliards d’adultes de la planète, la France en concentre 12 100 milliards de dollars. Cette montagne de patrimoine place la France en quatrième position, première nation européenne, la Chine ayant depuis rattrapé l’hexagone. Au final, le patrimoine total des adultes français de l’ordre de 1 % du total mondial représente 6 % de la richesse totale. Voilà qui 4,5 ans de PIB annuel, contre moins de 4 ans pour les Etats-Unis, le pays le plus riche du monde avec 54  600 milliards de dollars.


Bien sûr, l’effet change joue à plein dans ce classement établi en dollars. Tout comme l’énorme bulle immobilière qui a fait gonfler le prix de la pierre (en fait du foncier), notamment en France. Sur la période 2000-2007, l’euro passe de son plus bas, 0,82 dollar pour un euro à près de 1,5 dollar pour un euro, soit une appréciation de 82% de la monnaie européenne. Dans le même temps, les prix de l’immobilier dans l'hexagone ont été multipliés par un facteur 2,5- 3, selon les instituts.

Reste que la France demeure un territoire parmi les plus riches de la planète malgré une fiscalité tant de fois dénoncée comme « décourageante ». Voilà qui éclaire le débat fiscal, au moment où se décide le sort de l’ISF, en fait sa disparition en contrepartie de celle du bouclier à 50% et l’instauration d’une tranche supplémentaire sur l’impôt sur le revenu, comme le voudrait une centaine de députés de la majorité.
Une réponse un peu courte. A gauche le débat sur la fiscalité fait également rage. François Hollande, l’ex-patron de Solférino,  et Pierre-Alain Muet, le député PS qui dirige le conseil d’analyse économique du parti ont chacun de leur côté tiré parmi les premiers. Le 21 octobre prochain, c’est au tour de Vincent Drezet, secrétaire national du Syndicat national des unifié impôts, et de Liem Hoang-Ngoc, député européen PS de sortir un livre, au titre sans détour, « Il faut faire payer les riches ».
source:

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts
commenter cet article

commentaires