Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 14:09

Comment évoluent les très hauts revenus en France


Observatoire des Inégalités, le 18 décembre 2012

JPEGLes 0,01 % les plus riches ont gagné 100 000 euros de revenus annuels supplémentaires entre 2004 et 2009. Un gain équivalent à huit années de Smic...



L’évolution des hauts revenus est mal connue. Pour l’Instant, l’Insee ne diffuse de données que pour l’intervalle 2004-2009. On en sait un peu plus grâce aux travaux des économistes Thomas Piketty et Camille Landais, mais beaucoup reste à faire dans la connaissance du haut de la distribution.

Evolution à court terme et moyen terme

- L’évolution des niveaux de vie

Entre 2004 et 2009, les 0,01 % les plus riches ont vu leur revenu annuel (salaires et revenus du patrimoine compris) s’accroître de 18 %, soit de 100 000 euros (données avant impôts), passant de 552 400 à 651 300 euros : une augmentation équivalente à plus de huit années de Smic... Et encore, il s’agit de la frontière (revenu minimum) des 0,01 % et non du revenu moyen de cette tranche, encore bien supérieur... A noter tout de même qu’il s’agit de données avant imposition.

Les 1 % les plus riches ont engrangé beaucoup moins, mais leurs 6 200 euros (+8 %), représentent tout de même la valeur du travail de plus de six mois d’un smicard. En même temps, la moitié de la population a obtenu 1 200 euros supplémentaires au cours de ces quatre années (+7 %).

La part des revenus déclarés par les plus aisés est passée, entre 2004 et 2009, de 1,7 % à 1,9 % pour les 0,1 % les plus riches, de 4,8 % à 4,9 % pour les 0,9 % suivants alors qu’elle a stagné pour le reste de la population (72,6 % en 2009 contre 72,8 % en 2004).

Depuis 2008, la crise financière a fait lourdement chuter les revenus du patrimoine, il est fort probable que l’évolution des hauts revenus soit, même si elle reste bien supérieure au commun des mortels, moins avantageuse. Mais on ne peut encore en dresser le bilan.

Hausse des revenus entre 2004 et 2009
Evolution des revenus annuels déclarés par personne

2004 (en euros)
2009 (en euros)
Hausse (en %)
Hausse en valeur (en euros)
Les 50 % des personnes les plus riches gagnent au moins 17 400 18 600 + 6,9 + 1 200
Hausse des plus hauts revenus
Les 10 % les plus riches gagnent au moins 35 400 37 400 + 5,6 + 2 000
Les 1 % les plus riches........ 80 500 86 700 + 7,7 + 6 200
Les 0,1 % les plus riches........ 201 300 223 100 + 10,8 + 21 800
Les 0,01 % les plus riches........ 552 400 651 300 + 17,9 + 98 900
Ces revenus ne prennent pas en compte les impôts et les prestations sociales.
Source : Insee
Evolution de la part des revenus déclarés détenue par les plus riches entre 2004 et 2008
Unité : %

2004
2009
Part détenue par les 0,1 % les plus aisés 1,7 1,9
Part détenue par les 0,9 % suivants 4,8 4,9
Part détenue par les 9 % suivants 20,7 20,6
Part détenue par le reste de la population (90 %) 72,8 72,6
 
Source : Insee, France métropolitaine - personnes appartenant à des ménages fiscaux dont les revenus déclarés sont strictement positifs

- L’évolution des salaires

Entre 1996 et 2008, la part dans la masse salariale des 1 % des salariés à temps complet touchant la rémunération la plus élevée au sein du secteur privé est passée de 5,5 % à 6,9 % (voir graphique ci-dessous). Les salaires perçus en moyenne par les 1 % des salariés les mieux rémunérés ont augmenté beaucoup plus rapidement que ceux des autres salariés.

Selon l’Insee, les 132 000 personnes représentant les 1 % des salariés à temps complet les mieux rémunérés ont touché en moyenne en 2008 un salaire brut de 221 400 euros. Les 10 % des salariés les mieux rémunérés percevaient un salaire de 73 800 euros (trois fois moins), tandis que le salaire moyen de l’ensemble des salariés du privé s’élevait à 33 010 euros (sept fois moins).

Evolution de long terme

Comme le montrent les données publiées par le chercheur Camille Landais, la part du revenu national détenue par les 1 % les plus riches est en nette augmentation depuis le début des années 1980. Elle est passée de 7 % en 1981 à 9 % en 2006, avec une baisse assez nette entre 1988 et 1996.

- Pour en savoir plus :

Riches : toujours plus

L’évolution des inégalités de revenus en France

Photo / © Jérôme SALORT - Fotolia.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Economie
commenter cet article

commentaires