Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Sur l'agenda

logo-Ensemble-jan2014.png

Recherche

Mobilisation

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 15:15


CherEs camarades,


Après la mobilisation sociale de masse en 2010 en France, les révoltes populaires dans plusieurs pays montrent la voie.
Nous nous sommes retrouvéEs dans les puissantes mobilisations de 2010, à la fois pour un refus sans concessions du projet du pouvoir, pour défendre la globalisation du mouvement et son auto-organisation, pour tenter d'articuler lutte de masse et débouché politique.
Le mot d'ordre "Qu'ils dégagent tous !" reste le nôtre.
Le potentiel d'une gauche de transformation sociale et écologique est réel, d’abord sur le terrain des luttes. Son socle électoral reste important. Enfin. sa bataille idéologique contre le néo-libéralisme a marqué des points.
La volonté de résister au rouleau compresseur capitaliste est forte et s'exprime dans la société. Elle doit peser dans le champ politique, avec l'exigence de décider ensemble, à la base, et de dépasser des divisions incomprises et sanctionnées électoralement.
Au sein du PS existent des secteurs de gauche, que nous avons retrouvés dans la bataille sur les retraites. Mais nous avons aussi vérifié à cette occasion que l'orientation social-libérale restait largement dominante au sein de ce parti, et bien ancrée chez ses dirigeantEs L'ensemble de l'autre gauche ne peut donc éluder la question de l'indépendance à l'égard du social libéralisme. La clarté s'impose : il n'y a pas de compromis possible avec des politiques comme celles menées par les partis socialistes au pouvoir aujourd’hui en Grèce, en Espagne et au Portugal et mises en oeuvre suite aux directives du FMI.
Pour les Alternatifs, c’est à l'aune d'un projet et d'un programme de rupture avec l'ordre libéral que doivent être envisagés les rapports avec le PS.
Le refus de la compromission, au nom du moindre mal, avec le social-libéralisme, nous est commun. Ce constat ne conduit pour autant en rien à renoncer à une bataille claire contre la droite et le FN.
Il est possible d'aboutir à une position commune de toute la gauche de gauche sur ces points. Et il est indispensable, pour passer de la défensive à l'alternative, d'avancer ensemble autour d'un projet social, écologiste, féministe et démocratique.
Des propositions, souvent convergentes, sont portées par les diverses forces politiques de la vraie gauche et de l'écologie radicale, comme dans les syndicats et associations, elles sont débattues dans les forums sur le projet partagé du Front de Gauche, elles naissent et s'expriment dans les mobilisations sociales, dans les alternatives concrètes.
Les Alternatifs gardent le cap du rassemblement large, aspiration largement partagée à gauche du PS, notamment par de nombreux/ses militantEs des partis du Front de Gauche comme du NPA.
Nous voulons avancer dans la constitution d’un bloc social et politique de TOUTE l’autre gauche, large, ouvert à toutes les composantes, aux citoyennes et citoyens, militantEs des mouvements sociaux, s’appuyant sur des collectifs unitaires et ancré dans les milieux populaires et la jeunesse. Un bloc social et politique pour les mobilisations, condition première d'une alternative.
Nous n'avons que quelques mois pour construire, aussi, un positionnement politique et un projet communs en vue des élections de 2012. A cet effet, nous vous proposons de nous rencontrer après votre congrès, comme nous rencontrerons les formations du Front de Gauche.
Nous nous retrouverons sans aucun doute ensemble dans les mobilisations, écologiques, féministes, sociales, antiracistes.
Et nous gardons l’espoir que nous resterons aussi au coude à coude pour les échéances politiques à venir.

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Communiqués des Alternatifs
commenter cet article
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 16:01

COMMUNIQUE DES ALTERNATIFS (Fédération des Alpes-Maritimes)

 

Les Alternatifs condamnent vivement la décision de maire de Nice, Christian Estrosi. Cette décision revient à expulser de façon brutale la CGT des locaux qu'elle occupe en plein cœur de Nice. Ces locaux ont une histoire : celle des Bourses du Travail à l’origine du mouvement ouvrier. Connus de tous les travailleurs et travailleuses de la région niçoise, ces locaux sont emblématiques des luttes populaires, de la défense des droits des salarié-e-s et du débat citoyen avec d’autres composantes syndicales et associatives.
 
   Les arguments développés par le maire ne tiennent pas.
Pourquoi ne propose-t-il pas une mise en sécurité par tranche de travaux en permettant à la CGT de rester sur les lieux ou un relogement provisoire digne de ce nom ?  Il s'agit en réalité de porter atteinte à un lieu important de représentation et d’action des travailleuses et des travailleurs de Nice et du département.


   Les Alternatifs sont solidaires de la CGT dans son action pour contrer cette attaque et s'associeront aux initiatives qui seront prises à ce sujet.

Pour la Fédération des A.M. des Alternatifs,
Bruno Della Sudda, porte-parole départemental

 

Nice, le 7 août 2008.

Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Communiqués des Alternatifs
commenter cet article
20 novembre 2007 2 20 /11 /novembre /2007 17:35

TOUTES et TOUS ENSEMBLE

pour la RESISTANCE et l'ALTERNATIVE

 

 

Quelle que soit leur issue immédiate, et quel soit leur prolongement, les mouvements sociaux en cours témoignent du profond mécontentement social et d’une volonté unitaire de résistance aux attaques violentes de la droite et de son donneur d’ordre, le MEDEF.

 

Ces mouvements sociaux, comme les mobilisations citoyennes en général, sont indispensables, non seulement pour défendre les droits des salarié-e-s, mais aussi pour proposer des alternatives

 

Dans le rapport de forces actuel, avec une droite à l’offensive et une gauche molle qui ne s’oppose pas franchement aux projets de la droite, il sera difficile à chaque catégorie de salarié-e-s et à tout mouvement social isolé, de résister et de passer à la contre-offensive.

 

C’est ce que nous disent celles et ceux qui ont décidé de prolonger la grève démarrée la semaine dernière dans les entreprises et plus tôt encore dans les universités, et qui veulent la jonction avec la grève de la Fonction Publique du 20 novembre.

 

Le succès dans l’isolement serait d’autant plus difficile que la droite et le patronat, comme toujours, cherchent systématiquement à opposer les salarié-e-s les un-e-s aux autres, à commencer par les grévistes opposés artificiellement à des « usagers » …  qui ne sont rien d’autre que des salarié-e-s dans leur grande majorité !

 

C'est pourquoi la convergence

des mouvements sociaux est indispensable

 

Jamais un "toutes et tous ensemble" n'a été aussi nécessaire !

  

Dans les entreprises comme dans les universités, les grévistes montrent la voie : celle de l’unité et de l’auto-organisation.

 

Les Alternatifs soutiennent totalement les grévistes, y compris pour défendre les régimes spéciaux de retraites des salarié-e-s concerné-e-s : tout recul des un-e-s ne fera qu’entraîner celui des autres, et dégrader encore plus le droit à une retraite décente pour toutes et tous.

 

Les Alternatifs soutiennent totalement les étudiant-e-s mobilisé-e-s contre la loi Pécresse. Sous couvert d’autonomie des universités, cette loi n’est qu’une arme de guerre du MEDEF pour accentuer les inégalités entre universités et pour  imposer les des contenus d’enseignement qui ne conviendraient à court terme qu’au patronat,  sacrifiant ainsi, au seul profit capitaliste, les formations de haut niveau que doit dispenser un système universitaire performant.

 

Sans aucune ambiguïté, sans aucune hésitation, toute la gauche doit être aux côtés des grévistes et des mouvements sociaux, et veiller à ce que nulle part la moindre répression ne soit possible contre celles et ceux qui, en défendant leurs droits, défendent les droits de toutes et de tous !

 

Si la résistance ne suffit certes pas, résister aujourd'hui, c'est rendre possible l'alternative demain.

Comme toujours, la droite n'a qu'un objectif : donner toujours plus à ceux qui confisquent déjà l'essentiel des richesses produites par le monde du travail.

 

Contre cette droite cynique et brutale, une alternative est possible et nécessaire.

Cette alternative doit être basée sur les solidarités et donc le partage des richesses, l'égalité des droits entre toutes et tous, l'écologie et donc un autre type de développement, la démocratie active dans le sens de l'autogestion. 

 

Les mouvements sociaux, comme le mouvement altermondialiste, le rappellent à toute la gauche :

OUI, un autre monde est possible !

 

Les Alternatifs

B.P. 2016 - 06101 NICE cedex 2

 

 
Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Communiqués des Alternatifs
commenter cet article
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 21:03
 COMMUNIQUE DES ALTERNATIFS
18.11.2007
La base n'est vraiment pas raisonnable
La base n'est vraiment pas raisonnable quand elle refuse de ses soumettre aux « réformes indispensables » de Sarkozy et qu'elle ne comprend pas les « avancées » obtenues par tel ou tel secrétaire confédéral.

La base n'est vraiment pas raisonnable quand elle ne voit pas qu'elle se fait noyauter par des agitateurs de la gauche radicale (et autres «anarchistes ») et continue la grève quand tous les médias vantent les ouvertures. C'est ce qui s'est passé à la SNCF le 14 novembre quand les cheminot-te-s n'ont pas su lire les avancées contenues dans la lettre du ministre Bertrand aux seules fédérations CGT, CFDT, FO, CFTC, UNSA, CGC et FGAAC, et qu'ils ont voté massivement la reconduction de leur grève.

Les médias, qui, eux, sont réfléchis et indépendants, savent que «53% de français ont voté pour Sarkozy» et que «les Français veulent l'équité», ont su trouver les formules justes : «la base se rebiffe», «la base se crispe», « la base dicte sa loi », déclinées sur tous les tons.

Non décidemment, quand elle se mobilise et prend ses revendications en mains, la base n'est pas raisonnable .
 
Repost 0
Published by Rouges et Verts - dans Communiqués des Alternatifs
commenter cet article